De la conclusion

 

¤ Le postulat de la Justice - Le postulat sur lequel repose la Justice en France mérite d'être énoncé brièvement. La France est connue dans le monde entier comme le pays des Droits de l'Homme, le pays où la peine de mort a été abolie (1981), le pays de la Justice. La Justice ressortit à la compétence de l'Etat car elle est une fonction régalienne de celui-ci. Chacun s'accorde à dire et convient que l'Etat français met en œuvre la Justice. Mais il faut bien admettre que l'on ne croit en la Justice que si elle correspond à une réalité non abstraite mais bien concrète de responsabilité, de culpabilité, de punition; pour cela, il est nécessaire qu'elle n'apparaisse pas arbitraire et qu'elle soit au contraire impartiale.

Le postulat repose en conséquence sur la croyance d'une Justice, réelle et impartiale mais si cette croyance disparaît des esprits, le postulat tombe. Dès lors, la revendication de justice s'affirme et comme se plaisait à le faire remarquer Sieyès 'Il n'est que trop vrai que l'on n'est rien en France quand on n'a pour soi la protection que la protection de la loi commune ". En l'espèce, le Conseil supérieur de la Magistrature ne sera pas saisi. Il faut préciser que de facto, la saisine du CMS est inutile dans la mesure où celui-ci n'entend jamais critiquer la motivation d'un juge relativement à une décision de justice, quand bien même celui-ci aurait, une attitude inqualifiable!

Question - le wehrgeld est-il, aujourd'hui en France, l'ultime source de Justice si l'Etat n'assume plus la fonction régalienne qui est la sienne ?

II. Le wehrgeld - Wergeld ou wehrgeld selon une orthographe plus lointaine. Connu des étudiants en Droit comme étant la compensation financière à un dommage causé à un bien ou en compensation d'un pretium doloris, il correspond alors au 'prix de la douleur' et ce, depuis son institutionnalisation et son instrumentalisation par Chalemagne.

Dans le cas présent, notre interrogation se pose sur le wehrgeld avant l'intervention de Charlemagne. Le wehrgeld est alors, à ne pas confondre avec la vengeance privée telle la vendetta, la Justice privée, permettant à chacun de se rendre la Justice.

La question devient alors : Dans la mesure où l'Etat n'assure pas sa mission de protection des enfants, dans la mesure où le Ministre de la Justice protège l'innommable, doit-on considérer que l'ultime source de Justice en France est le wehrgeld avant son institutionnalisation et instrumentalisation par Charlemagne?

Citations à méditer -'L'homme peut s'autoriser à dénoncer l'injustice et revendiquer une justice totale" Camus

'La justice est la liberté en action' Joubert

'La justice est le respect de la dignité humaine' Proudhon

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×