... no comment...


 

Le 18 septembre 2008, le Syndicat de la Magistrature explique dans un communiqué aux médias les discriminations relativement à trois recrutements de l’Ecole Nationale de la Magistrature à Bordeaux entre 2004 et 2007. L’Ecole choisit trois personnes qui selon le Syndicat de la Magistrature, faisant référence aux délibérations de la HALDE (Haute autorité contre les discriminations) sont écartées « sciemment » par le Ministère de la Justice – 15 septembre. Me la juge Odile Barral, exerçant depuis plus de 20 ans, prédatrice et tortionnaire fait partie de ces trois « écartées ». Libre à eux de croire que cette infâme personne a fait l’objet d’une discrimination. Me Barral victime de discrimination ? Je m’esclaferai si je savais encore rire ou sourire…

 

Dès notre connaissance de la proposition de l’Ecole Nationale de la Magistrature, nous avons en qualité de Docteur ès Droit initié une pétition qui a réunit 12 309 signatures ; pétition envoyée à la Ministre de la Justice Garde des Sceaux. Trois d’entre nous, parents de victimes de Me Barral, lui ont fait savoir que si elle était nommée afin d’enseigner dans cette école, nous entamerions une grêve de la faim…

 

 

Le temps n'apaise en rien la souffrance, il la renforce, il la nourrit...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site